Votre panier

Votre panier est vide

Paiement sans risque et sécurisé avec

paiement

B.D. Cervelles d'oiseaux

Vente en ligne

Livre de Bande dessinée

humoristique

Couverture rigide,

30 pages

 

cervelles d'oiseaux

Suggestion de cadeau

 

Idéal pour les fêtes

En savoir plus...

Achetez ces livres sur Amazon

Prix éditeur: CDN$ 24.95
Prix: CDN$ 22.57 & se qualifie pour Livraison super-économique GRATUITE pour des commandes de plus de CDN$ 39
Vous économisez :

CDN$ 2.38 (10%)

*****************************************

Autres publications

Le Tricheur: Robert Bourassa
par Jean-François Lisée

Partagez avec vos amis

Move
Affichez 0 | 5 | 10 | 15 Nouvelles

L'économie

Sujets
Nouvelles en Primeur

L'immunité Parlementaire

  L'immunité parlementaire de nos élus tant municipaux que gouvernementaux... Lire la suite...

Moment opportun et l'Euro

Moment opportun et l'Euro

Moment opportun et l'Euro Souveraineté La Solution inc. écrivait... Lire la suite...

Bons du Canada

Bons du Canada Toute personne ou pays dans le monde, prenez avis que le... Lire la suite...

La dette fédérale, loi 112 BNA

La dette fédérale L'article 112 dit ceci: La dette de l'Ontario envers... Lire la suite...

Citoyens des États-Unis d'ascendance française

Citoyens des États-Unis d'ascendance française: 14 millions  ... Lire la suite...

Faire contribuer les institutions financières

Toute les institutions financières qui font appel à l'épargne publique

pour cotiser à un RÉER au autre devraient être obligées de déposer un pourcentage sur la dette québécoise (minimum 5%).

Il ne faut oublier que $200 milliards et plus d'économies québécoises, entre 1986 et 1996, sont
sortie à l'extérieur  du Québec, et qu'entre 1996 et 2006, c'est plus de $300 milliards.
La loi entrée en vigueur en 2005 par le représentant de la confédération, donne droit de sortir du
Canada 100% de l'argent amassé par toutes les institutions financières.

En sortant de cette confédération, cette loi faite par nos conquérants ne nous affectera plus.

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour émettre un commentaire