Votre panier

Votre panier est vide

Paiement sans risque et sécurisé avec

paiement

B.D. Cervelles d'oiseaux

Vente en ligne

Livre de Bande dessinée

humoristique

Couverture rigide,

30 pages

 

cervelles d'oiseaux

Suggestion de cadeau

 

Idéal pour les fêtes

En savoir plus...

Achetez ces livres sur Amazon

Prix éditeur: CDN$ 24.95
Prix: CDN$ 22.57 & se qualifie pour Livraison super-économique GRATUITE pour des commandes de plus de CDN$ 39
Vous économisez :

CDN$ 2.38 (10%)

*****************************************

Autres publications

Le Tricheur: Robert Bourassa
par Jean-François Lisée

Partagez avec vos amis

Move
Affichez 0 | 5 | 10 | 15 Nouvelles

L'économie

Sujets
Nouvelles en Primeur

L'immunité Parlementaire

  L'immunité parlementaire de nos élus tant municipaux que gouvernementaux... Lire la suite...

Moment opportun et l'Euro

Moment opportun et l'Euro

Moment opportun et l'Euro Souveraineté La Solution inc. écrivait... Lire la suite...

Bons du Canada

Bons du Canada Toute personne ou pays dans le monde, prenez avis que le... Lire la suite...

La dette fédérale, loi 112 BNA

La dette fédérale L'article 112 dit ceci: La dette de l'Ontario envers... Lire la suite...

Citoyens des États-Unis d'ascendance française

Citoyens des États-Unis d'ascendance française: 14 millions  ... Lire la suite...

L'épargne publique

Une politique de l'épargne

livret L'épargne c'est le moteur de la vie économique

, c'est la clé du développement social, c'est l'instrument qui améliore la qualité de vie, c'est aussi un outil pour accroître la production en faveur de l'être humain, non uniquement en faveur de l'enrichissement individuel. Les entreprises financières qui recueillent et gèrent l'épargne d'autrui doivent moralement l'utiliser non pas pour des fins personnels mais selon les besoins des épargnants. Elles se doivent de placer un minimum de 50% de l'argent dans le pays où l'épargne a été recueillit comme si c'était leur propre d'épargne.

Pour se doter d'une base solide, le gouvernement du Québec se doit de poser des gestes concrets pour favoriser le peuple qu'il représente en adoptant une loi le plus tôt possible. Titre; Loi sur tout genre d'entreprise qui recueillent de l'épargne publique.

Selon un document du ministère des finances datant de 1996 obtenue par l'Action Nationale, les fonds québécois recueillit pour la période 1985 -1996 totalisaient 7,2 $ milliards . Toutefois, analysant en profondeur ce document, monsieur Claude Baribeau, professeur à l'Université Laval de Québec, évaluait plutôt à 156,5 $ milliards l'épargne recueillit en sol québécois pour cette même période par les entreprises étrangères et d'ici.

Selon l'Action Nationale, en date de 1995, les Québécois(es) avaient souscrit plus de 35$ milliards dans les fonds mutuels. Les placements fait au Québec par ces même entreprises de fonds mutuels étrangers ne s'élevaient qu'à 7,9 $ milliards. Près de 27 $ milliards d'épargne québécois furent ainsi déporté hors Québec et investit au quatre coins de la planète. Ceci est seulement un exemple, la même chose se produit dans les banques, la Caisse de Dépôt, les sociétés d'assurance de personnes, les assurances de dommages, les fiducies, les sociétés d'épargne, les compagnies de finance, les fonds d'investissement, les cotisations syndicales (syndicats affiliés), de même que les fonds de pension.

Il y a plus de 200 $ milliards d'épargne québécois qui a été exporté hors Québec à la fin de 1996 et ça continue de plus belle. Tout cet argent crée des emplois bien rémunéré pour des travailleurs qui ne connaissent ni le français ni le Québec.

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour émettre un commentaire