Fonds détournés

Votre panier

Votre panier est vide

Paiement sans risque et sécurisé avec

paiement

Achetez ces livres sur Amazon

Prix éditeur: CDN$ 24.95
Prix: CDN$ 22.57 & se qualifie pour Livraison super-économique GRATUITE pour des commandes de plus de CDN$ 39
Vous économisez :

CDN$ 2.38 (10%)

*****************************************

Autres publications

Le Tricheur: Robert Bourassa
par Jean-François Lisée

Partagez avec vos amis

Move
Affichez 0 | 5 | 10 | 15 Nouvelles

Analyse politique

Sujets
Nouvelles en Primeur

Une poudrière

Une poudrière

Une poudrière Les gens qui n'exercent pas leur droit de vote, en plus... Lire la suite...

Solution à la crise des réfugiés

Solution à la crise des réfugiés

Solution à la crise des réfugiés Nous savons tous... Lire la suite...

Appel à tous les peuples de la terre

Appel à tous les peuples de la terre La liberté surtout... Lire la suite...

La Nation Québécoise se doit de voter Bloc Québécois

La Nation Québécoise se doit de voter Bloc Québécois... Lire la suite...

Important à tous pays qui font parti de l'association des Nations Unies

  Un des membres des Nations Unies veut faire pour la deuxième fois... Lire la suite...

Commissions scolaires (catholique et protestante)

Commissions scolaires


Selon les écrits et les dires de plusieurs, il faudrait abolir les commissions scolaires,

les salaires des dirigeants y sont pour quelque chose.  Moi, André Desnoyers président de Souveraineté La Solution inc., ai regardé l'aspect sous un autre angle, je me réfère au chapitre 5 de la loi sur l'instruction publique:  le pouvoir de taxation accordé aux commissions scolaires, ainsi qu'un extrait du livre de l'éducation publique (rédigé sûrement par nos conquérants) qui légitime un ou des parents sans enfants à faire partie de la commission scolaire de leur choix si celle-ci couvre leur territoire, et à mes expériences d'évaluateur foncier en 1990 pour une MRC.

Le rôle d'évaluation reflétait une municipalité ou une ville concernée, deux copies de ce rôle étaient destinées aux commissions scolaires de l'époque (catholique et protestante).  Mais à ma grande surprise, j'apprends que pour la copie du rôle d'évaluation, les gens payaient plus cher au secteur catholique qu'au protestant, je vous rappelle que l'évaluation autant catholique que protestante étaient des copies identiques découlant du même rôle d'évaluation.

Les compagnies limitées, enregistrées ou pas, majoritairement payent leurs taxes scolaires au secteur protestant.  Ces compagnies n'ont pas d'enfants à ce que je sache.  Les commissions scolaires protestantes ont moins d'enfants enregistrés mais plus d'argent.

C'est pour cette raison que les dirigeants des commissions scolaires protestantes anglophones ainsi que leurs concierges sont payés plus cher que leurs homologues francophones, et plus d'argent par élèves.  Dans le comté de Brome-Missisquoi, des enfants qui vont à l'école anglaise au secondaire font plus d'une heure de route matin et soir et plus l'hiver, mais ne freinent pas les moyens de leurs commissions scolaires, la majorité des élèves de troisième année ont un ordinateur portatif.  

J'en suis arrivé à cette conclusion et j'ai fait la proposition qui suit:

Seul le ministère de l'éducation du Québec sera percepteur de toutes les taxes scolaires et les divisera par prorata d'élèves enregistrés par commission scolaire et enlèvera le chapitre 5 de la loi sur l'instruction publique ainsi que le chapitre qui légitime un ou des parents sans enfants à faire partie de la commission scolaire de leur choix si celle-ci couvre leur territoire.

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour émettre un commentaire