Fonds détournés

Votre panier

Votre panier est vide

Paiement sans risque et sécurisé avec

paiement

Achetez ces livres sur Amazon

Prix éditeur: CDN$ 24.95
Prix: CDN$ 22.57 & se qualifie pour Livraison super-économique GRATUITE pour des commandes de plus de CDN$ 39
Vous économisez :

CDN$ 2.38 (10%)

*****************************************

Autres publications

Le Tricheur: Robert Bourassa
par Jean-François Lisée

Partagez avec vos amis

Move
Affichez 0 | 5 | 10 | 15 Nouvelles

Analyse politique

Sujets
Nouvelles en Primeur

Une poudrière

Une poudrière

Une poudrière Les gens qui n'exercent pas leur droit de vote, en plus... Lire la suite...

Solution à la crise des réfugiés

Solution à la crise des réfugiés

Solution à la crise des réfugiés Nous savons tous... Lire la suite...

Appel à tous les peuples de la terre

Appel à tous les peuples de la terre La liberté surtout... Lire la suite...

La Nation Québécoise se doit de voter Bloc Québécois

La Nation Québécoise se doit de voter Bloc Québécois... Lire la suite...

Important à tous pays qui font parti de l'association des Nations Unies

  Un des membres des Nations Unies veut faire pour la deuxième fois... Lire la suite...

Action dit réaction

logo

Une action est numéro 1 et une réaction, numéro 2, est à la remorque du numéro 1. Déclarons le Québec pays et soyons numéro 1.

Un grand quotidien nous annonçait que le fédéral s’apprêtait à fermer deux prisons, une en Ontario et une au Québec à l’automne 2013; et que le gouvernement fédéral va économiser $2.7
millions.

Au Québec c’est la prison Leclerc qui est concernée, ceci laisse sous-entendre que le Québec paie 50% du $2.7 millions que le fédéral va économiser.

Est-ce que le fédéral va nous compenser pour cette fermeture, compte tenu que nous payons déjà les coûts opérationnels en taxes et impôts que nous lui envoyons à tous les ans. Si nous ne
sommes pas dédommagés par ce dernier, ceci devient une taxe déguisée.

Avec le bill c-10 que le fédéral a passé dernièrement, qui met fin aux sentences dites bonbon et
tourniquet, ce qui veut dire que le temps d’un détenu ne comptera plus en double, plus difficile de
sortir sous parole, ainsi donner des sentences d’incarcération aux jeunes contrevenants.

Questions:

- Si le fédéral ferme la prison Leclerc, où allons-nous mettre les prisonniers déjà existants?

- Si nous donnons suite au bill c-10 en donnant des sentences d’incarcération aux jeunes
contrevenants qui vont augmenter le nombre de personnes incarcérées, où allons-nous les
détenir?
- Si vous pelletez votre déficit dans la cour des provinces et vous balancez votre budget, ce
geste fait-il de vous un bon gestionnaire?

- Est-ce que nous au Québec serons aux prises avec des frais d’incarcération qui exploseront
causés par votre action de fermeture de prison et le bill c-10 et votre refus de redonner aux
québécois l’argent des taxes et impôts envoyé à tous les ans pour défrayer les coûts de
l’institut Leclerc? Si nous avons de la difficulté à balancer notre budget, cela laisse-t-il sousentendre que nous sommes des mauvais gestionnaires?

- Est-ce que nous devrons rouvrir l’institut Leclerc à nos frais et bâtir de nouvelles prisons? Si
le fédéral nous remet l’argent des taxes et impôts que nous avons envoyé à tous les ans pour
les déboursés de la prison Leclerc, ceci réglerait la question.

Votre action nécessite une réaction de notre part.

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour émettre un commentaire