Votre panier

Votre panier est vide

Paiement sans risque et sécurisé avec

paiement

Achetez ces livres sur Amazon

Prix éditeur: CDN$ 24.95
Prix: CDN$ 22.57 & se qualifie pour Livraison super-économique GRATUITE pour des commandes de plus de CDN$ 39
Vous économisez :

CDN$ 2.38 (10%)

*****************************************

Autres publications

Le Tricheur: Robert Bourassa
par Jean-François Lisée

Partagez avec vos amis

ROKMININEWS ERROR: File not found: images/canada-territoire%20qubec-2.jpgROKMININEWS ERROR: File not found: images/canada-territoire%20qubec-2.jpg
Move
Affichez 0 | 5 | 10 | 15 Nouvelles

La langue

Sujets
Nouvelles en Primeur

L’importance de signer la pétition

L’importance de signer la pétition   Les conquérants... Lire la suite...

Sauvons le seul peuple francophone de l'Amérique du Nord

Pour signer la pétition intitulée: Sauvons le seul peuple francophone... Lire la suite...

Génocide d’un peuple par assimilation, sa langue française, sa culture et son histoire

Génocide d’un peuple par assimilation,  sa langue française, sa culture... Lire la suite...

Toute nation du monde doit se méfier d’un conquérant colonisateur, assimilateur et raciste avec une mentalité archaïque

Le Québec, après un pourparler de 3 jours et un vote sur l’indépendance du Québec,... Lire la suite...

Pétition, La survie de la langue française

Pétition Destinataires:  Les députés de notre Assemblée Nationale La... Lire la suite...

In English même à Québec

crashed iceRed Bull crashed ice

 

L a compagnie Red Bull tiendra de nouveau à Québec en janvier 2009 sa compétition sur glace.

 

Il aurait été merveilleux qu’on puisse annoncer « Patinage extrême Red Bull », comme l’a proposé l’Office québécois de la langue française ou « Patinage casse-cou Red Bull », comme l’a suggéré l’Asulf.

 

Le comité des citoyens du Vieux-Québec a suggéré d’autres appellations lors d’une réunion tenue le 27 octobre dernier.

 

La compagnie manque de délicatesse envers Québec. […] La population est ici de langue française, et la capitale essaie de conserver son originalité et sa personnalité, à l’instar du Québec tout entier.

 

L’entreprise devrait faire le nécessaire pour franciser, non pas toute sa raison sociale, mais au moins l’expression crashed ice, laquelle est difficile à décrypter même en anglais.

 

Les Québécois acceptent de prêter les pentes du cap Diamant. Il serait merveilleux qu’on annonce dorénavant « Patinage extrême Red Bull » ou encore « Patinage casse-cou Red Bull ».

 

Et on peut même suggérer à la compagnie de faire un effort semblable dans les différents pays qui accueillent l’activité (Autriche, Finlande, République tchèque et Russie).

 

Cela ne mettrait pas en péril l’image de marque de l’entreprise. Au contraire, tous lui sauraient gré de faire preuve de considération envers la langue des pays d’accueil.

 

Gaston Bernier

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour émettre un commentaire